fbpx

Comment devenir des parents positifs et bienveillants

La parentalité positive et bienveillante est un nouveau type de parentalité axé sur le bien-être de l’enfant. Car en effet, il n’est pas facile d’éduquer un enfant, et cela demande un travail réflexif sur soi.

Vous vous demandez sans doute si la parentalité positive et bienveillante représente vraiment une aide efficace pour apaiser les tensions familiales.

Mère de famille, grand-mère, psychologue et psychanalyste, j’accompagne depuis de très nombreuses années des parents en quête de communication non violente et d’une approche bienveillante de la parentalité.

1er Sommet Famille Zen
Plus de 5 heures de vidéos par 5 experts en Parentalité positive et bienveillante

La parentalité positive et bienveillante n’est ni laxiste ni permissive. Grâce à une certaine fermeté, les parents jouissent d’une autorité naturelle grâce aux relations familiales qu’ils sont tissées avec leurs enfants. La communication non violente sous-tend un dialogue constructif entre parents et enfants.

Les réactions face aux comportements inappropriés sont empreintes d’empathie.

Dans ma pratique clinique, mon souci est d’accompagner les familles dans le respect des compétences parentales. Mon objectif est de les guider vers une éducation bienveillante, en accord avec leurs valeurs, et sans les culpabiliser.

Etre parent n’est pas chose facile. Beaucoup de parents se sentent débordés dans leur rôle éducatif. Freud n’a-t-il pas dit qu’être parent était l’un des trois métiers impossibles, les deux autres étant ceux de thérapeute et d’enseignant ?

En tant que psychothérapeute rompue à accueillir avec bienveillance les difficulté des parents dans leur charge éducative, je souhaite vous faire partager mon expérience dans les domaines de l’éducation bienveillante et de la pédagogie positive.

Vous rêvez d’une vie de Famille Zen ?

Les faits

Chaque année à la rentrée, après des vacances plus ou moins zen en famille avec les enfants, la routine reprend, la fatigue du travail, les devoirs à surveiller, le dîner à préparer, les enfants à coucher suffisamment tôt pour qu’ils puissent tenir le coup le lendemain à l’école, sans compter les courses à faire, le ménage, et j’en passe !

En conséquence, vous avez à peine repris le travail que vous sentez déjà le stress et la fatigue vous envahir. Le niveau sonore à la maison monte d’un ton chaque jour, et vous sentez que vous n’allez pas tarder à craquer. Et c’est ainsi que votre idéal de famille heureuse s’éloigne de plus en plus.

Des solutions décevantes

Parentalité positive et bienveillante

Vous aviez des principes éducatifs positifs : communication non violente, écoute respectueuse de votre enfant, dialogue bienveillant.  Vous aviez pourtant lu toute la littérature à votre disposition sur le sujet, Maria Montessori, Isabelle Filliozat, Catherine Guéguen, etc., bien décidée à ne surtout pas répéter le modèle d’éducation traditionnelle de vos parents. Car vous vouliez être de bons parents. Et pourtant voilà, avec le stress, vous êtes en train de perdre pied.

Vous vous sentez parfois à la limite de la maltraitance avec votre enfant qui vous déstabilise dans votre position parentale. Vous culpabilisez peut-être de n’avoir pas résisté à vote envie de lui donner la fessée ou une quelconque punition. Ses « caprices » se répètent, ses pleurs vous exaspèrent. La vie de famille devient certains jours un enfer à cause de ses cris. Et vous le savez bien, à cause des vôtres aussi.

Votre autorité parentale est remise en cause, vous avez du mal à poser des limites. Vous craignez de sombrer dans la violence éducative. Et vous perdez confiance dans votre capacité à être de bons parents, et cela vous déprime.

Aussi avez-vous sans doute pensé que vous n’arriveriez jamais à devenir ces parents parfaits que vous aviez imaginés pour vos enfants.

Vous avez besoin de retrouver votre confiance à être parents

Vous vous êtes donc lancée dans des recherches sur Internet. Et vous voici sur ce blog Famille Zen, où je suis heureuse de vous accueillir.

En effet, vous n’êtes pas la seule dans cette situation. Car derrière une façade de famille modèle, de nombreuses mamans sont confrontées aux mêmes difficultés éducatives que vous et cherchent des solutions.

L’amour propre, le manque de temps, l’isolement, nous empêchent souvent de communiquer. Or beaucoup de parents se sentent en difficulté dans leur fonction parentale. Devenir parent n’est pas chose facile. Prendre conscience de la nécessité d’un changement dans leur approche éducative, une partie du chemin est déjà faite.

Toutefois, vouloir prendre soin de son enfant est une chose, mais cela ne suffit pas. En voulant être une maman parfaite, nombre de mamans oublient de prendre soin d’elles. C’est ainsi qu’elles ont été éduquées. Mais comment être bienveillante avec ses enfants si l’on n’est pas bienveillante avec soi ?

Une parentalité positive et bienveillante passe par quatre concepts fondamentaux : Amour, Respect, Bienveillance et Confiance.

Dépassez le stress grâce à l’Amour, pilier central de la parentalité positive et bienveillante

J’aime mes enfants, et pourtant…

Vous vous sentez fragilisée par la gestion du stress dans votre vie professionnelle et les cris des enfants. Vous culpabilisez de leur crier dessus, sans effet d’ailleurs. Le petit dernier est un paquet de nerfs mais vous refusez les punitions. Les repas sont un enfer. Vivement ce soir qu’ils soient couchés ! Mais le coucher en soi tourne tous les soirs au cauchemar.Parents positifs et bienveillants

Bref, lessivée, vous culpabilisez une fois qu’ils sont couchés. Pourquoi ai-je encore crié ? Qu’est-ce que j’ai donc raté pour que ça se passe comme ça ? Et pourtant, je les AIME les enfants !

Oui, vous les aimez, c’est vrai ! Et peut-être vous demandez-vous parfois s’ils vous aiment en retour pour être aussi difficiles. C’est en tout cas la question que se posent certaines mamans qui sont venues me demander un accompagnement. Alors, rassurez-vous, vos enfants vous aiment de façon inconditionnelle !

Où est le problème ?

Mais où est donc le problème ? Il n’y a pas qu’un seul problème, puisque chaque famille est unique, et composée d’êtres uniques. Mais l’amour est bel et bien l’une des composantes du problème.

En effet, au niveau affectif, les liens familiaux sont extrêmement complexes. Il y a la relation de soi à soi, puis la relation de soi à l’autre.

Alors, imaginez ! Si déjà votre relation de vous à vous est délétère, que peut-il en être de vos relations à votre conjoint et à vos enfants ?

Si vous voulez AIMER votre enfant, vous devez d’abord vous aimer vous-même. C’est fondamental pour votre équilibre psychologique et celui de toute la famille.

Et s’aimer, cela signifie être en mesure d’identifier ses besoins et de les satisfaire. Vous ressentez le besoin de faire du sport dans la semaine ? Eh bien, organisez-vous pour en faire ! Il y a mille façons d’y arriver, y compris à la maison.

S’aimer, c’est aussi être capable d’identifier ses émotions et de les accueillir. Cette approche bienveillante de vous-même vous permettra toute l’empathie nécessaire à l’éducation de vos enfant.

Une éducation respectueuse

Un parent aimant est aussi un éducateur. S’il est bienveillant envers lui-même, il ne peut qu’être bienveillant envers son enfant. Car amour et bienveillance vont de pair.

Toutefois, une autre notion gravite autour de l’attitude bienveillante, à savoir, le respect. Une maman qui s’aime saura aimer son enfant en étant à l’écoute de ses besoins, et de ses émotions. Cela signifie qu’elle sera capable d’une écoute respectueuse de son enfant. Elle saura plus facilement accueillir une décharge émotionnelle sans immédiatement réagir avec violence.

Une parentalité bienveillante passe par un accompagnement respectueux de l’enfant. Le soutien parental, les encouragements contribuent au développement de l’enfant, à la consolidation de sa confiance en soi.

Les enfants, tout comme les ados qui se sentent respectés, ne vivent pas de précarité affective. Ils sont mieux armés pour faire face à une rupture dans leur vie familiale, voire à un divorce de leurs parents.

En traitant votre enfant avec respect, vous lui permettez de se construire une image de soi solide. Et vous améliorez la relation parent-enfant.

Le parent bienveillant établit une confiance mutuelle

Le parent bienveillant aime et respecte son enfant. Ce n’est pas pour autant un parent parfait. C’est un père ou une mère qui fonde ses relations à son enfant sur la confiance mutuelle.

mère positive et bienveillanteLe parent adepte de l’éducation bienveillante fait confiance à son enfant pour qu’il grandisse harmonieusement. Il sait que les attentes des parents ne sont que des projections, et que nul mieux que l’enfant ne sait ce qui est bon pour lui. Il n’est pas toujours facile pour les parents de prendre conscience que l’un des principaux droits de l’enfant est de pouvoir décider librement. Et pourtant, nos enfants ne nous appartiennent pas. Notre rôle de parent consiste à les aider à grandir.

De son côté, l’enfant ne réussira un jour à s’affranchir de ses parents que s’il a pu avoir confiance en eux. Cette confiance réciproque est indispensable pour que l’enfant forge sa confiance en soi. Les parents doivent être conscients que la confiance de l’enfant implique qu’ils respectent aussi son droit à savoir.

En effet, nombreux sont les parents qui pensent protéger leur enfant en gardant pour eux des secrets de famille. Or, inconsciemment, l’enfant sait sans savoir. En fait, il sait qu’on lui cache quelque chose mais il ne sait pas quoi. Du coup, il cherche à savoir, ce qui l’empêche souvent de réussir dans sa scolarité ou provoque des troubles du comportement. Et comme il ne peut pas trouver tout seul la réponse, il perd la confiance qu’il avait en ces parents. Cela peut provoquer des dérives à l’adolescence.

Grâce à une prise de conscience et un accompagnement bienveillant

  • Vous allez découvrir une éducation respectueuse  qui vous permettra de retrouver la sérénité.
  • A l’écoute de vos besoins et de vos émotions, vous entendrez ceux de vos enfants. Vous allez ainsi engager un dialogue bienveillant avec eux, et ils seront plus apaisés.
  • Vous allez affirmer vos compétences parentales et créer une atmosphère familiale respectueuse.
  • La vie de famille va devenir harmonieuse pour l’épanouissement de tous.
  • Élever votre enfant de manière bienveillante favorisera la confiance mutuelle.
  • Vous allez apprendre à gérer votre stress, et vos enfants vont apprendre à gérer leurs différends et se calmer.
  • L’heure du repas va devenir un moment convivial où les liens familiaux pourront se resserrer.
  • Les enfants vont retrouver le plaisir d’apprendre et le chemin de la réussite scolaire.
  • Une discipline familiale positive favorisera le respect des règles de vie. Les écrans prendront moins de place.
  • Le coucher deviendra un moment de partage.
  • Les nuits seront réparatrices.
  • Vous faire obéir deviendra un jeu d’enfant.
  • Vous serez aussi plus efficace dans votre travail.

Les ressources de ce blog pour une parentalité positive et bienveillante

Ce blog se veut un soutien à la parentalité positive et bienveillante. L’objectif est d’accompagner les parents dans leur rôle éducatif, car il existe peu de dispositifs d’accompagnement et les structures dédiées sont débordées. En effet, la maternité et la paternité sont des étapes difficiles. Personne n’a jamais appris à être parent. Nous avons souvent fantasmé notre parentalité en fonction de l’éducation que nous avons reçue, et très souvent en opposition par rapport à celle-ci.

La petite enfance est l’étape constitutive de la future vie d’adulte. Il est donc important de repenser notre fonction parentale, non pas en référence à notre vécu, mais dans la perspective du devenir de notre enfant.

Car qu’est-ce qu’élever son enfant, si ce n’est lui proposer le meilleur pour devenir un adulte heureux ?

Mais s’il est difficile de trouver un juste équilibre entre laxisme et autorité excessive, avec une discipline parentale et une connaissance du développement de l’enfant, les parents peuvent apprendre à se positionner. Les neurosciences sont ici un apport intéressant.

Et si l’amour est au centre de l’éducation positive et bienveillante, les parents doivent aussi apprendre à mieux se connaître pour mieux soutenir leurs enfants. Car la connaissance de soi facilite l’écoute bienveillante.

De nombreux thèmes touchant à la vie quotidienne peuvent être abordés sous l’angle de la parentalité positive et bienveillante. Entre autres, je citerai le bonheur en famille, l’idéal d’être un bon parent, les problématiques du stress, du travail ou du télétravail, de la scolarité, du sport, des loisirs ou encore de l’alimentation. Autant de problématiques que mes patients abordent régulièrement, tout comme les parents que j’accompagne lors de séances de coaching de soutien à la parentalité.

1er Sommet Famille Zen
Plus de 5 heures de vidéos par 5 experts en Parentalité positive et bienveillante

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.